INTERVIEW C-drik
up
top
down

C-drik, 27.10.2001, Bruxelles, Belgique

1. Tu fais partie de beaucoup de groupes aux sonorités diverses, cela t'a-t-il enrichi ?

Oui, d'une part, collaborer avec diverses personnes issues de milieux parfois forts différents permet des ouvertures, tant au niveau d'esprit qu'au niveau de la manière de composer et/ou d'enregistrer, d'autre part, cela m'a permis de rencontrer pas mal de monde de scènes musicales qui ne se côtoient pas toujours ou peu en tout cas.

2. Tes collaborations t'influencent-elles inconsciemment dans tes projets solos ?

Inconsciemment non, consciemment oui, c'est évident ; travailler seul permet toutes les libertés, mais les collaborations apportent des éléments nouveaux dont je n'hésite pas à me servir en solo. Cela ne veut pas dire que je suis incapable d'évoluer seul, mais c'est un apport supplémentaire. L'inverse est parfois valable aussi !

3. Question subsidiaire et non-péjorative... Les nombreux pseudos que tu utilises, ne reflètent-ils pas une certaine forme de "schyzophrénie musicale" ?

Eh, eheh... Si tu fais référence aux différents "-drík" (f-drík, s-drík, etc.), c'est juste une question d'amusement et puis, cela me permet de me retrouver à tous les étages de l'alphabet !
En fait l'origine de cette histoire date d'il y a quelques années : j'ai sorti un morceau sur une (assez mauvaise, je trouve) compilation dédiée à Lovecraft chez (hem !) DION FORTUNE, la pochette était bâclée, on a jamais reçu de contrat, etc.

Le pire est la pochette de dos du CD, il n'y a pas de morceau affiché entre le 13 et le 15 (un groupe a été omis et mon nom est orthographié D-DRIK), je n'ai pas trop compris...

Ces gens n'en avaient probablement rien à faire de ce projet... Je me suis finalement dit qu'au lieu de râler, je pourrais m'amuser à changer l'orthographe de mon prénom sur chaque compilation...

Par contre, en ce qui concerne les autres projets (Axiome, Ammo, Crno klank, Dead Hollywood stars, Moonsanto, etc.), la raison est que ces formations sont composées de personnes différentes et le genre de musiqe est également, en général, radicalement différent ; cela permet de se démarquer...

4. Tous ces pseudos, ne sont-ils pas un atout qui te permet de te produire sur de nombreuses scènes ? De par ce fait, es-tu toujours en phase préparatoire d'un futur concert ?

Pour répondre à la première partie de la question : basiquement ce n'est pas le but ! J'écoute énormément de choses différentes et j'aime explorer un peu dans toutes les directions, mais bien évidement, cela ouvre des portes... Je nage dans des milieux forts différents, que cela soit l'électroacoustique, l'indus ou le breackcore ou bien encore les soundtracks vidéos, les installations, etc. En ce qui concerne les concerts, oui je suis souvent prêt... à la dernière minute, mais ça marche ! En concert, si c'est possible, j'essaie de jouer de nouvelles choses.

5. Quel matériel utilises-tu pour tes créations (projet solo et collaborations) ?

Essentiellement un ordinateur, je travaille surtout en multipiste digital, rarement en midi qui est assez limité je trouve, enfin comme complément c'est assez chouette, alors que l'audio permet beaucoup plus. Mais il m'arrive d'utiliser d'autres outils à l'occasion afin de réaliser des choses plus spontanées : platines, synthés, percussions métalliques, etc. J'utilise beaucoup de sons que je synthétise ainsi que des enregistrements que je réalise sur DAT ou MD. Auparavant je travaillais avec sampler, boîte à rythme, métal, synthé, bandes, etc.

6. Tes réalisations futures seront-elles prêtes avant la troisième guerre mondiale ou avant l'apocalypse ?

Concernant ma vision du monde, oui, je sais qu'elle n'est pas très positive, mais je vis (mal) des agressions (au sens le plus large du terme) tous les jours et je me dis que cela ne va pas en s'améliorant. L'intolérance de la plupart des humains me dégoûte à un niveau inimaginable (que ce soit le fait de se moquer de quelqu'un de différent ou le fait qu'un automobiliste ne respecte pas un cycliste ou le fait qu'un adulte ne prenne pas en compte le raisonnement d'un enfant faute de pouvoir se mettre à son niveau, etc.), c'est pour cette raison qu'il y a cet avertissement sur mon site ; des textes critiques seront bientôt en ligne.
J'ai de toute façon une vision claire et simple, que la plupart des gens déteste tout simplement : pour moi si l'humanité n'existait plus, cela résoudrait beaucoup de choses... (J'ai conscience de faire partie de cette humanité, quoi que... ;-) )...

Discographie:

Ambre, Enclave, ANT-ZEN, 1998, CD
Ambre & Mark Spybey, Sfumato, HUSHUSH, 2000, CD
Mick Harris & Ambre, Dys, HUSHUSH, 2000, CD
Axiome, Rictus, ANT-ZEN, 1999, CD
Axiome, ça ne nous rendra pas le Congo, ANT-ZEN, 2001, CD
Moonsanto, Dogme, HUSHUSH, 2000, CD
Moonsanto, Fraud-Hell-Dope, HUSHUSH, 2001, CD
Ammo, The age of terminal irony, FLYCO, 2000, CD/12"
Ammo, The age of terminal irony, GUN MUSIC, 2000, CD
Ammo, Kaleinoiscope, FALLING ELEVATORS, 2001, CD
Ammo, Beautyful people, MIREX, 2001, 7"
Dead Hollywood stars, Gone West, MAD MONKEY, 2000, CD/12"
XHM², This anxious space, HYMEN, 2001, CD
C-drík, Dissolution, SYRPHE/HUSHUSH, 2002, CD

à sortir prochainement...

Ambre, Nebka/Térébrant, KLANGGALERIE, January/February 2002, 7"
Szkieve/Ammo, Perturbacée/Terra amata, AD NOISEAM, March 2002, 12"
Logatomistes, Ke-re-kö-kö-kokex, VACUUM, March 2002, CD

Ressources :

www.syrphe.com
www.madmonkey.org
www.ant-zen.com
www.hushush.com