INTERVIEW D'Arcangelo
interview  |  discographie
up
top
down

D'Arcangelo, 02.03.2002, Italie

1. En tant que frères, comment travaillez-vous pour la composition de vos tracks ? Quels sont vos objectifs, initiatives ?

Nous créons nos tracks séparément. Ensuite, nous avons une audition pour l'arrangement final. On trouve cela plus productif vu que nous avons notre propre façon de penser.

Habituellement, on fait beaucoup de recherches pour le rythme et les breaks puis nous ajoutons le son par dessus-cela.

2. Vos influences musicales contribuent-elles aux structures et compositions de vos tracks ?

Parfois, comme tout le monde, je pense, on essaye de ne rien écouter d'autre quand on compose. Nous faisons cela, pour ne pas se ressembler à quelqu'un en musique mais les influences musicales apparaissent toujours finalement.

3. Atteindre REPHLEX, était un de vos objectifs ou y êtes-vous parvenu par hasard ?

Je crois que REPHLEX est l'objectif de toute personne qui s'approche de ce type de musique. On a rencontré Grant Wilson Claridge par hasard dans un magasin à Londres. Peut-être, le destin était avec nous...eh! eh!

4. Quel type de matériel utilisez-vous en général ?

On a l'habitude de travailler avec des samplers et des machines analogiques. Maintenant, on utilise beaucoup de samples que nous avons conçus, combinés avec différents programmes musicaux, deux synthés et deux PC.

5. Quel est votre pire souvenir musical ?

Si vous vous référez à notre pire période, alors... Peut-être notre toute première sortie (ASU). Personnellement, je la déteste. Ce n'est pas ce que je voulais, trop de gens se sont investis pour un disque stupide. C'était une des raisons pour laquelle nous avons quitté notre premier label.

Travailler dans un studio pour ce genre de musique est vraiment débile. On compose quand on le sent de la manière que l'on veut, sans trous du cul impliqués, sans que personne ne nous fasse des remarques sur l'équaliseur et le matériel. En fait, le travail en studio est une douleur dans le cul pour nous.

6. Quels sont tes futurs projets ?

Quelques-uns. Cette année, c'est notre dixième année de composition, dix années sanguinolentes à faire de la musique électronique. Je n'aurai jamais imaginé cela.

Un nouveau LP D'Arcangelo est prêt, on est encore en train de chercher les titres(on choisit ce qui pourrait bien aller avec) et un nouvel album de Monomorph va être fini. On a fait deux remixes pour Speedy J et une nouvelle sortie ENGINE (enfin !) va sortir en septembre en principe. Maintenant, il y a notre nouvel EP "Zero to Zero" sur ORANGE records. Un label de Los Angeles qui probablement était difficile à trouver en Europe.

Ressources :
D'Arcangelo home page