INTERVIEW Otto Von Schirach
up
top
down

Otto Von Schirach, 26/08/2002 au festival Alive à St-Vith (be), US

1. Pourquoi Otto Von Schirach ?

C'est mon vrai nom. Il vient d'Allemagne, il a migré vers Cuba et, quand Fidel Castro est monté au pouvoir, nous avons bougé à Miami Little Havana. J'ai vécu là-bas... donc je suis un vampire tropical (rires...).

2. Comment as-tu atterri chez SCHEMATIC ?

J'ai rencontré Romolo (ndlr : un des responsables de SCHEMATIC) en train de vendre un clavier sur le marché noir. Je faisais des expérimentations sur un vieux Moog en 1996 et il a voulu écouter ma musique. Ensuite, nous sommes devenus amis et il a commencé à produire ma musique. Il habite Miami aussi, où SCHEMATIC est situé.

3. Avec quel matériel composes-tu ?

Mon plus ancien album a été créé au moyen d'un MPC2000, il permet déjà de réaliser pas mal de choses. Ensuite, je me suis dirigé vers un Mac et un PC sur lesquels je travaille actuellement.

4. Quels sont tes projets futurs ?

Sur SCHEMATIC, j'ai un album qui va sortir et qui s'intitule "Chopped Zombie Fungus". L'un des EP's est déjà sorti, il y en aura trois, c'est une trilogie. Pour les choses plus récentes, quelques sorties de plus en plus hip-hop nasty. Je collabore également avec Venetian Snares. Nous avons terminé deux morceaux. Au début, quand nous avons commencé, on voulait juste faire un Ep, maintenant, c'est à un album que nous voulons aboutir (ndlr : ça risque de faire du bruit cette fusion d'esprits, à suivre...).

5. Tu as d'ailleurs fait une tournée avec Venetian Snares... Qu'est-ce que cela t'a apporté ?

C'était chouette, on a rencontré beaucoup de gens, beaucoup de fans à San Francisco. Ce n'est pas comme ici, c'était énorme, et tout le monde était là pour écouter du bruit et du son.

6. Avec quels artistes voudrais-tu collaborer ?

Avec Tom weits, Mr Bungle... Actuellement, je voudrais collaborer avec Eazy-E de NWA (ndlr : précurseurs du gangsta rap).

7. Comment les gens perçoivent-ils ta musique ?

Je ne sais pas, quand je suis en tournée, je vois beaucoup de fans. A Milwaukee, j'ai eu un "marchpit", un stage quoi, quand je jouais avec Venetian Snares.

8. Ta réflexion personnelle ?

Nettoyez vos tympans et entraînez-vous autant que vous le pouvez.